Feux de forêt : la Sarthe mise sur la vidéo protection

Feux de forêt : la Sarthe mise sur la vidéo protection


1

Pour les sapeurs-pompiers de la Sarthe, incendies et feux de forêts sont « une actualité quotidienne » . Dès que le mercure s’affole au retour de la saison estivale, feux de forêts, de broussailles, de récoltes se multiplient. Avec 117 000 hectares de massifs forestiers, couvrant près de 20 % de la superficie du territoire, le département est le plus boisé de la région Pays de la Loire. En 2019, 210 hectares de végétation sont partis en fumée.

Notre département est de plus en plus menacé par les feux d’espaces naturels, qui surviennent dans un contexte évident de réchauffement climatique. Nous devons réagir » , alerte le président du conseil départemental, Dominique Le Mèner, vendredi 17 juillet 2020, à l’occasion d’un point presse en forêt de Bercé.

Surveiller les forêts 24 heures sur 24 depuis 16 points hauts

Si la meilleure protection reste la prévention » , le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de la Sarthe, soutenu par le département et la métropole du Mans, s’est lancé un pari audacieux : surveiller l’ensemble des forêts sarthoises, 24 heures sur 24, toute l’année. Comment ? Grâce à un réseau automatisé de vidéo détection et de localisation des feux de forêts, depuis le Codis (Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) et le centre de secours principal Le Mans-Degré, où un opérateur gérera en permanence l’engagement des moyens.

D’ici mars 2021, des appareils de détection de fumée et des caméras de levée de doute seront installées sur seize points hauts du département. Sept châteaux d’eau et neuf pylônes, qui sillonnent le territoire de Sillé-le-Guillaume à Luché-Pringé, ont été sélectionnés pour accueillir ces appareils de prise de vue à 360°, d’une portée de vingt kilomètres.

La technologie remplace les anciennes tours de guet,résume le colonel Christophe Burbaud, chef de corps des sapeurs-pompiers de la Sarthe. En superposant les images en temps réel à des photos de référence, elle capte les départs de feu et leurs évolutions. L’enjeu est de les détecter et les localiser précisément pour optimiser nos interventions.

Publié le 18/07/2020 à 19:54
Anthony Montardy